déconnexion spiritualité médiumnité vacances été

 

Je me disais hier que c’était vraiment difficile de rester connectée et en vibrations hautes pendant les grandes  vacances. Ça m’avait déjà fait ça l’année dernière : presque deux mois de silence, au point même que je pensais ne plus jamais réussir à me connecter aux autres plans.

Et puis si, en fait, c’était revenu. Ça revient toujours, même si le laps de temps peut être plus ou moins long. Et aujourd’hui même, alors que j’avais décidé de vous parler de ça dans l’article du jour, paf, des petites manifestations visuelles fugaces, comme pour me faire des petits clins d’œil et me rappeler que jamais, jamais, jamais, nous ne sommes seuls.

Les racines, pas les branches…

Reprenons depuis le début. Les vacances ont commencé début juillet. Depuis la deuxième semaine de juillet, donc, et jusqu’à aujourd’hui, le rythme habituel du reste de l’année a été chamboulé.

Oh, ce n’est pas plus mal, ça fait même beaucoup de bien, mais du coup, je me suis beaucoup plus centrée sur mes affaires « terriennes » que sur mes connexions à l’au-delà ! On était plus dans les racines que dans les branches quoi…

Je sais bien que nos enfants sont une source constante d’apprentissage spirituel, qu’ils sont même nos maîtres en la matière, mais quand même, il faut reconnaître aussi qu’ils sont super doués pour nous crever bien comme il faut après une journée de vacances avec eux. Alors au bout de huit semaines, vous imaginez un peu le résultat…

Guidoutai

Si vous êtes parents, vous savez bien que les vacances, c’est plutôt pour les enfants que pour nous, et qu’on se sent enfin en vacances quand notre chère progéniture a repris le chemin de l’école !

Eh oui, parce que durant l’été, il a fallu trouver des occupations aux uns et aux autres, pour les empêcher de passer leurs journées devant la télé ou devant la tablette. Il a fallu gérer cette chose si amusante qu’on appelle le ménage aussi, et qui, bizarrement, pendant les vacances, prend encore plus d’ampleur que le reste de l’année !

Bref, entre les activités diverses, le ménage, les vraies vacances dans la Loire et j’en passe, je n’ai pas trouvé comment me connecter régulièrement à ma light team (comme dirait Marina !). Et c’est donc ce que je me disais hier matin.

Je sais bien qu’ils sont là, tout le temps, près de nous, mais c’est quand même mieux quand on sent leur présence. C’est bizarre parce qu’avant, je ne savais même pas qu’ils existaient et maintenant, ils me manquent quand je ne les sens plus !

Une parenthèse nécessaire ?

Heureusement, grâce au séminaire chez Christophe Jacob et via les Clédelâme, j’ai entretenu une connexion, mais j’ai envie de plus, j’ai envie de retrouver l’intensité, la profondeur, le lien magique qui m’unit à eux.

J’adore mes enfants, là n’est pas la question ! D’ailleurs, eux aussi ont des connexions avec d’autres plans, même s’ils n’en sont pas encore vraiment conscients.

Mais en ce qui me concerne, c’est dans le calme et le silence que j’arrive le mieux à renouer le lien avec ceux qui nous entourent. En n’oubliant jamais de rester ancrée, bien sûr. D’ailleurs, c’est peut-être à ça que servent aussi les vacances : à nous obliger à redescendre sur Terre quand on a un peu trop envie de rester la tête dans le ciel !

Et vous, vous vivez comment votre spiritualité pendant les vacances ?

Vous pourriez aimer aussi :