printemps éveil médiumnité

 

Même si le temps est pourri par ici, dans mon coin du Loiret, ça n’a pas dû vous échapper, c’est le printemps. Youhou, joie, bonheur ! M’enfin bon, je ne suis pas ici pour vous exposer un bulletin météo, mais pour faire le bilan de l’année (de dingue !) qui vient de s’écouler. Parce qu’il y a un an, en mars 2016, j’avais encore une petite vie peinarde…

Je croyais que j’étais dans ma mission de vie

En fait non, je ne croyais pas que j’étais dans ma mission de vie, parce que je ne savais même pas que ça existait, les missions de vie ! Mais j’avais une vocation, celle d’écrire, c’était (et c’est toujours !) mon don, mon talent, et j’en vivais à travers mon activité de rédactrice web (et avant ça de journaliste en presse écrite). Je pensais donc que mon chemin était tout tracé et je ne me posais aucune question à ce sujet ! Je devais écrire, c’était ce que je savais faire, alors j’écrivais, c’est tout !

Il ne m’était jamais venu à l’idée de bifurquer pour faire autre chose, ça ne m’intéressait pas. Et puis faire quoi d’ailleurs, hein ?!

Et puis j’ai croisé le chemin de Marina

Ah la la, cette guidance angélique, on peut dire qu’elle a foutu un sacré bordel !

J’ai toujours été curieuse, j’aime bien comprendre, j’aime bien tenter des expériences pour voir, juste pour voir… Alors quand j’ai vu passer la page Facebook de Marina, j’ai d’abord été accrochée par son ton : enfin quelqu’un qui ne parlait pas dans cet insupportable langage ésotérique qui me tape sur le système !

Une nana fraîche, enjouée, dynamique… Bref, elle me plaisait bien, cette Marina ! Alors quand j’ai vu passer son offre de guidance angélique, je n’ai pas hésité longtemps avant de me lancer. Mais je n’attendais rien de spécial, j’étais juste curieuse. Déjà, parce que les guides, les anges gardiens, je ne savais même pas qu’ils existaient trois mois plus tôt !

Alors quand j’ai reçu la guidance, au bout de quelques jours (ou heures, je ne sais plus), je peux vous dire que ça a fait un grand boum dans ma tête, et dans mon cœur aussi.

C’était en mars 2016, il y a un an tout pile…

Il y a clairement eu un avant et un après. Je ne sais pas si les autres personnes qui ont reçu des guidances ont eu une telle révélation, mais pour moi, vraiment, ça a été un bouleversement.

Non seulement parce que cette guidance me parlait de médiumnité, mais surtout parce que j’ai vu que mes guides me connaissaient vraiment bien ! Cette confirmation implicite de leur connexion avec moi, je crois que c’est ce qui m’a le plus bouleversée en fait.

Ils étaient là, pendant tout ce temps, et moi, je ne le savais pas… Ils étaient là et j’avais fait mon bonhomme de chemin sans m’en préoccuper. Ils étaient là pour me soutenir, pour m’aider, pour me montrer le bon chemin aussi…

Il était temps de les écouter.

Euh, je fais quoi maintenant ?… 

C’est ce que j’ai fait à partir de ce fameux mois de mars 2016. Ça n’a pas toujours été facile, il y a eu des périodes où j’avais l’impression d’être complètement déconnectée, mais c’était largement contrebalancé par certains moments fabuleux et magiques (quand la lumière s’invite chez toi… Faudrait que j’en fasse un article un jour, tiens !).

Je me demandais quand même comment je devais utiliser cette médiumnité naissante, parce que d’après mes guides, il fallait vraiment que je m’en serve maintenant. Euh, ben oui, je veux bien, mais je fais comment ?! Je n’en avais aucune idée, je sais juste que je ne me voyais pas donner des consultations en tant que médium, d’une part parce que je n’étais pas à un stade assez avancé et d’autre part parce que ce n’était clairement pas mon truc.

Mais que faire alors ? That was the question

Et puis, le blog !

C’est en septembre que j’ai eu la révélation pour ce blog. Toutes les idées d’articles sont tombées en à peine 48 heures. Mais je me demandais bien comment j’allais pouvoir vivre avec ce blog, puisqu’on me pressait par ailleurs d’arrêter mon activité de rédaction web !

C’est pour ça que je dis souvent que j’ai sauté dans le vide : je ne savais vraiment pas ce qui m’attendait en lançant ce blog, je savais juste que c’était absolument ce que je devais faire. Une certitude. Et puis les idées de développement ont fini par arriver, comme si on attendait que j’aie fait le premier pas pour me révéler la suite du chemin.

Voilà comment me sont venues des idées de formations, de livres… Bref, j’ai de la matière, croyez-moi ! Vous découvrirez d’ailleurs ça très (très) prochainement 😉

Et maintenant ? Où en serai-je dans un an ? Où en sera le blog ? Les visions que j’ai eues se seront-elles concrétisées ? J’ai confiance, j’ai foi en l’avenir ! « Cette force de penser que le meilleur reste à venir », comme le chante un certain chanteur retraité 😉

 

Vous pourriez aimer aussi :