monde spiritualité médiumnité

 

Est-ce que le monde dans lequel vous vivez est le même que celui de votre voisine, de votre cousin ou de votre mari ? J’ai longtemps cru que c’était le cas, parce que, franchement, comment cela pouvait-il être autrement ?

Cartésiennement parlant, ça n’a pas de sens qu’il existe plusieurs mondes en fait. C’est déjà assez le bordel dans le monde que nous croyons être unique, alors si en plus il faut se coltiner tous les autres mondes, on ne s’en sort plus !

Physicienne quantique sans le savoir ?!

Quand j’étais gamine, je croyais que quand mes parents disparaissaient de ma vue, ils n’existaient plus ou bien qu’ils se transformaient en ce qu’ils étaient en réalité : des extra-terrestres ! Je me disais aussi que quelque chose ou quelqu’un cessait d’existait à partir du moment où je ne le regardais plus. Oui, je ne m’ennuyais pas, j’avais déjà beaucoup d’imagination 😉

Mais finalement, je n’étais pas tant que ça dans le faux avec cette histoire de regard qui crée la réalité. Si j’ai bien compris un des principes de la physique quantique (mais je ne suis pas trop sûre, alors outch, pas taper si j’interprète mal !), c’est le fait de regarder un objet qui en valide l’existence. Donc on peut dire que gamine, je faisais de la physique quantique sans le savoir, hé hé hé !

Allez, trêve de plaisanteries, ce que je veux dire avec cette histoire de différents mondes, c’est que nous avons chacun une vision qui nous est propre, donc unique, du monde qui nous entoure. Et en fonction de notre éducation, de notre vécu, de nos failles, de nos blessures, le monde nous apparaîtra d’une façon ou d’une autre.

Une histoire de regard…

Je connais dans mon entourage proche quelqu’un qui voit tout en noir, qui est tout le temps dans la révolte, dans le « Tous pourris ». Alors, bien sûr, le monde qu’il va percevoir à travers ce filtre va être un monde de noirceur, de bassesses, de trahisons, de complots… Le monde qu’il a envie, plus ou moins consciemment, de voir.

Et cette personne, bien sûr, trouvera que ma vision du monde est beaucoup trop idéaliste, parce que mes filtres ne sont pas les siens. On comprend mieux pourquoi la cohabitation et l’harmonie sont difficiles entre les humains, car la condition sine qua non à cette harmonie, c’est d’accepter que le voisin ait une vision différente du monde qui nous entoure. Pas meilleure ou pire, juste différente.

En parlant de cette histoire de regard sur le monde, quand j’étais collégienne, j’étais un vrai chat sauvage : agressive, solitaire, mais paradoxalement, me sentant rejetée. Et cette histoire a quand même bien duré un paquet d’années. Et puis, un jour, peut-être à force d’introspection et de volonté de  changer, je me suis rendu compte que le monde autour de moi avait vraiment changé : les gens étaient souriants, sympathiques, on pouvait discuter, je ne me sentais pas jugée ou rejetée…

C’est moi qui avais changé, et tout mon monde avait changé en même temps. Je suis donc vraiment bien placée pour vous dire que tout ça, ce ne sont pas que des mots, c’est une réalité concrète !

Dans mon monde à moi…

Dans la médiumnité, c’est comme dans la vie quotidienne : on vit dans le monde qu’on s’est créé. Alors dans mon monde à moi, il n’y a pas de méchantes entités ni d’esprits qui veulent me posséder, il n’y a pas de très méchants, de diables, de défunts qui viendraient me tourmenter pour s’amuser ou pour je ne sais quelle autre raison.

Dans mon monde médiumnique à moi, il y a de la Lumière, beaucoup de Lumière. De l’Amour. Des défunts qui viennent passer, parfois maladroitement, souvent fugacement, des messages. Des guides qui veulent vous aider à trouver la clé qui va vous permettre d’avancer.

Bref, dans mon monde médiumnique, il y a de l’empathie, de l’ouverture d’esprit (ah ah, c’est le cas de le dire !), de la tolérance, de l’humour aussi ! Pas de jugement, pas de rejet. Pas de menaces de damnation éternelle ou que sais-je encore.

Attention, je ne dis pas que ça n’existe pas, mais je choisis de ne pas les laisser entrer dans mon monde. J’en suis la créatrice, je fais ce qui me plaît !

J’ai écrit cet article pour vous dire que vous pouvez aller au-delà de vos peurs et choisir de construire un monde dans lequel vous vous sentez en paix. Ayez confiance en vous et imaginez dès maintenant ce monde-là, il sera le vôtre 🙂

Vous pourriez aimer aussi :