enfant intérieur médium spiritualité

 

Je ne sais pas trop par quel bout prendre cet article. Quand j’ai demandé l’inspiration, « on » m’a soufflé de parler de l’enfant intérieur. Alors moi, pas contrariante, je vais parler de l’enfant intérieur, ok ! De lui ou plutôt de ce que ça m’évoque. Ou des deux. Enfin bref, on verra bien !

Mon enfance au paradis

Quand je pense à l’enfant intérieur, je pense aussitôt à ma propre enfance, à mon paradis de plus en plus lointain.  Pour moi, l’enfance s’arrête très précisément quand j’ai déménagé, à l’âge de 10 ans. Après ça, je suis entrée dans cette délicieuse période qu’on appelle la pré-adolescence, dans un environnement pas très sympathique. Mais je n’ai pas envie de vous parler de ça aujourd’hui !

Mon enfance, donc, était merveilleuse, avec plein de copains, plein d’aventures, des rires, des chamailleries aussi, mais globalement, j’en garde vraiment un souvenir merveilleux. J’ai beaucoup d’affection pour la petite fille que j’étais, espiègle et spontanée.

Alors quand je pense à mon enfant intérieur, c’est à elle que je pense, c’est vers elle que je veux aller.

Vivre dans l’instant présent

Dans l’évolution de ma spiritualité et ma médiumnité, il est souvent question (quoi, tout le temps ?!) de lâcher-prise. Oui parce que moi, l’adulte Fabienne Bizet, j’aime  bien tout contrôler, comme ça ça m’évite les mauvaises surprises. Enfin, c’est supposé me les éviter parce qu’en fait, ça ne marche pas toujours bien. Vous voyez ce que je veux dire, n’est-ce pas ?!

Et donc, quand j’essaie de lâcher prise pour me rapprocher de mon vrai moi, je pense à cet enfant intérieur, à cette petite fille de 9 ans si joyeuse et espiègle. Oh, bien sûr, je me posais déjà beaucoup de questions sur la vie, mais mon mental était tout de même beaucoup moins omniprésent que maintenant. Et surtout, je vivais pleinement dans l’instant présent !

Parce que c’est ça aussi, se reconnecter à son enfant intérieur : non seulement écouter sa joie, mais aussi oublier le passé et ne pas penser au futur. Tout n’est que présent, et uniquement présent !

Maître ou élève tour à tour…

L’enfant intérieur, c’est la part de nous qui est encore connecté à l’insouciance de l’enfance. Sous réserve que vous ayez eu une enfance insouciante, évidemment. Je sais que tout le monde n’a pas eu cette chance hélas. Imaginons que vous soyez dans ce cas et que vous ayez eu une enfance toute pourrie, au point de tout oublier…

Eh bien votre enfant intérieur, il est là quand même, malgré tout. Il est présent en chacun de nous. Il attend juste qu’on se (re)connecte à lui et qu’on l’écoute. S’il a été blessé, on peut le consoler, le cajoler… S’il a été heureux, c’est lui qui nous prend par la main pour nous montrer le chemin vers la joie.

Tour à tour maître ou élève, notre enfant intérieur est une vraie force. C’est lui qui m’aide, qui vous aidera aussi à évoluer spirituellement, à grandir dans la lumière.

Si vous ne savez pas comment entrer en contact avec votre enfant intérieur, faites comme moi, écrivez-lui une lettre pour lui dire ce que vous avez sur le cœur. Vous verrez, ça provoque des prises de conscience assez spectaculaires parfois 😉

Et vous, vous l’écoutez votre enfant intérieur ?

Vous pourriez aimer aussi :