comment leur parler, médium, communication avec les morts, parler avec les morts

 

S’il y a bien une question qu’on me pose souvent, et que je me suis posée moi aussi au début, c’est celle-ci : comment parler aux défunts, aux esprits de la nature, aux anges et archanges, aux guides… Bref, comment causer à tous ceux qui sont de l’autre côté ?

Le cinglé de service ?!…

Pas évident quand on découvre la médiumnité de se mettre à parler à des êtres invisibles. On a un peu l’impression de passer pour le cinglé de service !

Est-ce qu’on doit parler tout haut ? Mais alors, si quelqu’un nous entend, la honte…

Est-ce qu’on doit parler dans notre tête ? Mais dans ce cas-là, vont-ils nous entendre vraiment ?

Est-ce qu’on doit prendre un ton très solennel, des mots très littéraires, une attitude très obséquieuse ?

Ou bien vaut-il mieux rester naturel, comme d’habitude ?

Si vous me  connaissez, vous savez que je vais privilégier cette dernière solution 😉 Mais comme d’habitude, chacun fait selon ses ressentis.

Aller au plus simple

Il n’y a en fait pas de méthode type pour s’adresser à ceux qui sont de l’autre côté. Alors faites donc comme bon vous semble !

Parlez tout haut si ça vous chante, agenouillez-vous et adressez-leur une prière si vous en avez envie, rigolez avec eux dans votre tête ou prenez un ton solennel…

Rien n’est obligatoire, rien n’est interdit : ce qui compte, c’est de suivre son cœur, d’écouter sa joie.

Rien de compliqué, vous voyez !

Et si, quand vous leur parlez, vous avez l’impression d’être seul(e) et que personne ne vous écoute, détrompez-vous, ils sont TOUJOURS là, même quand vous ne ressentez pas leur présence.

Le magot de tata Jacotte

Évidemment, si vous leur parlez pour leur demander les derniers chiffres du loto ou pour savoir où tata Jacotte a planqué son héritage, ça ne va pas le faire !

Déjà, parce que toutes ces préoccupations bassement matérielles sont le dernier de leur souci. Pour être claire, ils n’en ont plus rien à cirer.

Mais aussi, et surtout, parce que pour le fond du message encore plus que pour sa forme, c’est votre cœur qui doit parler.

C’est sûr que si vous vous adressez à eux par pur intérêt, par calcul, dans le but de faire du mal à quelqu’un, par jeu, par bêtise, bref, pour tout un tas de mauvaises raisons, ça risque de ne pas très bien fonctionner votre histoire.

Et c’est tant mieux, d’ailleurs, parce qu’il faut un minimum de respect de part et d’autre pour que des communications harmonieuses s’établissent.

Au final, le conseil le plus simple pour parler à vos défunts et à vos guides, c’est celui-ci : écoutez votre cœur, il saura vous guider 😉

 

Vous pourriez aimer aussi :