Celle qui était médium sans le savoir

 

Quand je repense à mon parcours depuis un an, je suis assez ébahie, même très ébahie ! Mais depuis quelques temps, je me dis que tout ça a commencé bien plus tôt en fait. La seule différence, c’est que je n’en étais pas consciente.

Médium depuis toujours ?

Je vous ai déjà raconté l’épisode où j’avais aperçu une ENI (entité non identifiée !) dans le couloir de notre maison, une nuit, quand j’avais 8 ou 9 ans. Ça, c’est vraiment le souvenir le plus marquant en lien avec la médiumnité. Un souvenir que j’ai bizarrement occulté pendant trente ans… Enfin bon, passons !

Mais en fait, je me souviens qu’à la même époque, j’avais peur des entités au fond de mon lit, alors je repliais mes jambes tous les soirs et je récitais des prières que je m’étais inventées ! Il ne fallait surtout pas que j’allonge mes jambes, car les « méchants » étaient là, au fond du lit… Quels méchants ? Je ne sais plus, j’ai oublié. Je me souviens juste de ce rituel tous les soirs avant de m’endormir…

Et puis quand j’ai rejeté la religion catholique, j’ai rejeté toutes ces prières, toutes ces croyances, par la même occasion. Ciao à tout jamais (ou pas ?!) !

Savoir sans savoir comment on a su 

Toute ma vie, jusqu’à maintenant, j’ai été guidée, je m’en rends compte maintenant. Sauf que je ne savais pas que j’étais guidée, évidemment. Mais je trouvais toujours les solutions à mes « problèmes », souvent sous forme d’illuminations, ou pendant mes rêves. Des évidences qui s’imposaient à moi. Je savais, mais je ne savais pas comment j’avais su ! Et je ne me posais même pas la question en fait, parce que pour moi, c’était évident que ça venait de mon cerveau.

Mais depuis que j’ai appris l’existence de la clairconnaissance, je trouve que ça ressemble quand même beaucoup à ce que j’expérimente depuis toujours ! La clairconnaissance, c’est quoi ? C’est la faculté de savoir les choses sans les avoir apprises. Paf, ça vient tout seule, sans se torturer les méninges pendant des jours ou des mois. C’est top, ça  fait gagner du temps et de l’énergie 😉

Est-ce que c’est mieux de ne pas savoir ?

Et donc, toute ma vie, j’ai fait les bons choix. Enfin, tout s’est déroulé de manière fluide quoi, naturelle. Même si ça ne veut pas dire que je n’ai jamais morflé, que je n’ai jamais eu affaire à des (gros) cons. Si, bien sûr, comme tout le monde, mais j’ai toujours fini par trouver la porte de sortie, même quand je ne la cherchais pas forcément.

C’est pour ça que je dis que j’ai été médium sans le savoir ; je captais les informations qui étaient bonnes pour moi, pour mon parcours sur cette Terre, je suivais ma guidance et j’avançais, comme ça, en toute confiance…

Finalement, est-ce que ce n’est pas mieux de ne pas savoir ? Au moins, on ne se prend pas la tête à essayer de contrôler le truc pour que ça revienne à volonté, selon nos désirs. Oui, la contrôlite aiguë, cette garce !

Longtemps, j’ai été une médium qui s’ignorait. Et je pense que beaucoup de gens sont dans mon cas. Par exemple tous ceux qui rêvent de défunts (et j’en connais !), mais qui refusent de croire que ces défunts viennent vraiment les voir 😉

Et vous, vous êtes médium depuis quand en fait ?…

Vous pourriez aimer aussi :