sceptique médium médiumnité spiritualité vie après la mort

 

Ça vous est déjà arrivé de vouloir discuter de médiumnité avec votre entourage, ou même de vie après la mort ? Je suis sûre que oui, hein ! Et alors, donc, vous savez que ça se termine souvent de la même façon : « Oui mais, ton truc, là, j’y crois pas ». Agaçant, hein ?

On le saurait peut-être, non, depuis le temps ?!

Les récits de vie après la mort, il y en a des centaines, des milliers même, depuis des siècles. Et pourtant, l’incrédule te sortira toujours : « Ah oui, mais si ça existait vraiment, la vie après la mort, on le saurait peut-être, non, depuis le temps ?! ». Et juste après, il te fait un petit rire satisfait. Vous voyez bien ce que je veux dire, hein !

Si on raconte que tout le monde est entouré de défunts en permanence, partout, on a le droit aux mêmes rictus moqueurs. Comme si, subitement, on avait perdu tous nos neurones et qu’on se mettait à croire n’importe quoi. Ça ne leur vient même pas à l’esprit que, peut-être, on sait de quoi on parle parce qu’on a vécu des expériences qui ne laissent aucune place au doute ! Mais les mêmes sortiront que ces expériences ne sont que le fruit de notre cerveau.

Bref, à chaque nouvel argument, il y aura toujours un « Oui mais »… Du coup, ça ne donne pas vraiment envie de poursuivre la conversation, parce que le dialogue de sourds, c’est rapidement épuisant…

Ils ne comprennent pas…

Mais vous, ça vous frustre, parce que vous avez envie de crier au monde entier le bonheur que c’est de communiquer avec les autres plans, à quel point ça vous épanouit de vous savoir épaulée en permanence par la fine équipe.

Vous avez envie que le monde entier sache à quel point tout est merveilleux et beau si on sait changer notre regard sur ce qui nous entoure.

Vous avez envie de clamer partout que la mort ne vous fait plus peur, parce qu’elle est une naissance dans l’au-delà, un retour à notre état originel. Un retour à la maison.

Mais tout ça, vous ne pouvez pas vraiment le dire en fait. Si, à quelques amis, à ceux qui pensent comme vous, qui vivent les mêmes choses que vous. Mais les autres, tous les autres… Ils ne comprennent pas. Ils n’y arrivent vraiment pas. Parfois, ils essaient, vraiment, de toutes leurs forces. Mais le mental fait complètement barrage et ça ne passe pas.

Certains vous rejettent, d’autres se moquent, d’autres n’en pensent pas moins… « Elle est en plein trip dis donc, j’aurais jamais cru ça d’elle, elle avait l’air si cartésienne… La pauvre, ça fait peine à voir ! »

Dissonance cognitive, vous avez dit ?

Et vous pourrez leur présenter toutes les preuves du monde – parce que c’est ça qu’ils veulent, des preuves -, ça ne suffira jamais. Leur cerveau ne veut pas admettre ça, dissonance cognitive oblige !

Et puis la peur s’en mêle de toute façon. L’inconnu effraie. Et là, quel immense inconnu ! Un Inconnu avec un grand I. LE mystère de tous les mystères ! L’inexplicable ! L’indicible !

Et ça, évidemment, à une époque où on aime tout expliquer, tout rationaliser, ça ne passe pas. On n’est pas prêt à ça et on n’en a souvent pas envie non plus !

Bref, la « douce » mélodie des « Oui mais », on n’a pas fini de l’entendre à mon avis ! Mais vous savez quoi ? Finalement, maintenant, je m’en fous ! Et vous ?

 

Vous pourriez aimer aussi :