Non, Maman, je ne suis pas folle ;-)

Depuis quelques mois, ma vie change. Et ça change même beaucoup, comme vous avez pu le lire ici et là sur ce blog ! Moi qui menais une vie tranquille, sans grandes surprises (sauf pour la fête de mes 30 ans, mais c’est une autre histoire !), voilà que j’expérimente de plus en plus souvent des choses incroyables, voire insensées !

Mais c’est vraiment difficile d’en parler avec son entourage sans être prise pour une cinglée au pire, une douce rêveuse au mieux, je suppose que vous l’avez remarqué. Comme je sais que mes parents sont maintenant au courant de ce blog (il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous, Papa et Maman ! ), j’ai eu envie d’écrire ce billet inspiré par eux :

Non, Maman, je ne suis pas folle !

Même si, je le reconnais, les apparences jouent contre moi

– Salut Papa et Maman, comment ça va ? Vous allez bien ?

– Quoi de neuf pour moi ? Oh, si peu. J’ai juste entendu un défunt me parler en chuchotant un matin, un lutin farceur a cassé hyper proprement mon collier cette nuit, j’ai entendu l’autre jour une cascade couler dans la maison, un bébé pleure certaines nuits, des lumières se promènent parfois dans la chambre la nuit… Mais à part ça, ça va bien, merci ! Et vous ?!

À une autre époque, je pense qu’on m’aurait fait enfermer en hôpital psychiatrique, avec un bon gros traitement médicamenteux pour faire disparaître mes hallucinations !

Je réponds donc juste : « oui oui, ça va, la routine quoi ! ». Bah oui, vous feriez comment à ma place, vous ?!

Pourquoi c’est si compliqué de parler de tout ça avec nos proches ?

Déjà, c’est lié à la culture française je pense. Existe-t-il un peuple plus cartésien que le nôtre sur cette Terre, j’en doute ! D’ailleurs, Descartes, hein, il est français, donc ceci explique cela. Je regardais un documentaire, ce midi, où le type interviewé expliquait qu’en Thaïlande et dans nombre de pays asiatiques, les gens dressent des autels un peu partout (dehors, dans leur maison). Ils sont habitués à vivre avec les esprits, ils reconnaissent leur existence. Donc quand il voit débarquer un type qui parle avec les défunts, ça ne les étonne pas plus que ça.

Et l’Islande, on en parle de l’Islande ? Là-bas, ils reconnaissent carrément l’existence des esprits de la nature, quitte à arrêter les travaux d’une autoroute parce que des lutins ne sont pas contents du tracé !

Ce n’est pas en France que ça risque d’arriver, on est d’accord ?

Donc, vous comprenez bien, Papa et Maman, que je n’ai pas forcément envie de m’étendre sur le sujet avec vous ou le reste de la famille, car vos yeux sont bien plus expressifs que vos mots, et ils me disent clairement : « tu racontes un peu n’importe quoi, là, Fabie ! Ton imaginaire commence à devenir vraiment trop envahissant !« .

Ce qui compte, après tout, c’est que je le vive bien, non ?!

Si tout ce qui m’arrive depuis quelques mois m’angoissait, m’oppressait, me faisait aller vraiment mal, alors oui, mon entourage aurait raison de s’inquiéter pour moi. Oui, Papa et Maman, vous pourriez me souffler d’aller consulter un psy (quoique, je n’ai jamais eu tellement confiance en leurs capacités réelles à aller faire mieux les gens…).

Mais là, vous le voyez, je vais bien ! Je me sens même très très bien ! Je redécouvre la magie de la vie, j’apprends régulièrement un peu plus de choses sur l’immensité visible et invisible de l’Univers. Je vis, j’expérimente. Je pars à la découverte de mon être intérieur, de mon âme… Bref, tout ça, c’est passionnant, excitant, stimulant… tout sauf angoissant !

Non Papa, non Maman, je ne suis pas folle. Je vais bien, très bien. Je crois même que je ne me suis jamais sentie aussi vivante 🙂

Vous pourriez aimer aussi :