ni gourou ni maître spirituel

 

Est-ce que je vous ai déjà dit que la patience, ce n’était pas mon fort ? Oui, je crois bien vous en avoir déjà parlé 😉 Alors le développement de la spiritualité, vous imaginez à quel point ça m’oblige à travailler sur moi de ce côté-là ! J’aime bien quand ça pète, quand c’est spectaculaire, quand je me dis « waow ! ». Je n’aime pas quand j’ai l’impression qu’il ne se passe rien, ou si peu.

La tentation pourrait être grande de trouver des solutions toute faites pour avancer.

J’en ai déjà parlé dans mon mode d’emploi de la médiumnité, ça peut paraître tentant, très tentant même, de confier son avenir à « quelqu’un qui SAIT ». Qui a tout compris. Qui est plus élevé que vous, forcément. Bah oui, il sait. Il a vu la Lumière, lui ! Pas comme vous, pauvre humaine imparfaite ! Et puis en plus, comme je m’énerve encore un peu trop souvent pour aspirer à la sainteté, eh bien je suis mal barrée pour monter rapidement les échelons de la spiritualité. Je crois que ceux qui réussissent à rester calmes en toutes circonstances n’ont pas d’enfants, ça n’est pas possible autrement ! Enfin bon, on s’écarte du sujet, sorry.

Je disais donc qu’on peut être tenté d’accélérer le processus en faisant confiance à un guide autoproclamé. Et pour peu qu’on manque de confiance en soi, ce qui est une donnée assez courante de nos jours, eh bien ce guide, on lui trouvera toutes les qualités qu’on n’a pas et toutes les facultés dont on rêve.

Une sorte de Dieu humain, presque

Et c’est là que je dis ATTENTION les amis ! Oui, je sais, j’ai écrit ça en capitales. Mais c’est parce que je veux vous le dire haut et fort ! Ne vous laissez pas entraîner là-dedans ! Ne laissez personne vous dire ce qui est bon ou pas dans votre évolution spirituelle ! Personne n’a la solution magique pour y arriver, et vous savez pourquoi ? Parce que l’élévation spirituelle est propre à chacun…

Alors ce n’est pas un gourou de pacotille qui va savoir mieux que vous ce qui vous fait vibrer, ce qui vous met en joie, les blessures sur lesquelles vous devez travailler… En revanche, il saura utiliser vos faiblesses contre vous si vous lui accordez plus de confiance qu’il ne le mérite.

Dans ma vie, je n’ai jamais pu saquer ceux qui se prétendent supérieurs, soit parce qu’ils ont un échelon hiérarchique plus élevé, soit parce qu’ils ont un âge plus avancé, ou pour toute autre raison débile. Chacun a sa propre vérité, ses propres expériences de vie, et ce n’est pas Monsieur ou Madame Jaitoutcomprisàlavie qui va vous expliquer quelle trajectoire prendre

Ni gourou ni maître, juste mon guide intérieur

Je dis donc un bon gros Merde aux gourous de tous poils, qu’ils passent leur chemin et aillent voir ailleurs, loin, très loin, si j’y suis, et si vous y êtes aussi !

Ma spiritualité,  c’est mon affaire, mon chemin, ma vie. Que je sois impatiente ou non, c’est moi seule qui peux en faire l’expérience. Alors oui, bien sûr, écouter/lire/découvrir les témoignages des uns et des autres, leurs conseils, ça peut aider quand on sait retenir les éléments qui sont bons pour nous. Mais aucun n’est parole d’évangile !

En fait, la seule façon d’évoluer spirituellement, c’est de nous connecter à notre guide intérieur. Oui, bon, comment on fait, c’est ça ?! Eh bien si on oublie cette notion de guide intérieur et qu’on pense à la petite voix qui nous souffle de temps en temps de bonnes idées, des conseils, des informations… cette voix qu’on appelle intuition, vous voyez ?!

Sachons écouter notre voix intérieure. Elle est d’une sagesse et d’une connaissance infinies. Et pourtant, elle ne se la ramène pas, elle ! Elle ne fait pas son gourou ! Pourtant, elle le pourrait aisément… Mais non, au contraire, elle se fait très discrète et se perd dans le tumulte de nos pensées.

Alors, chuuuuuut…

 

 

Vous pourriez aimer aussi :